LE BLOG DES COACHS DE BASKET

Comment bien réaliser une feinte de tir au basket ?

Une feinte n’est pas une feinte si elle ressemble à une feinte. Malgré les apparences, cette phrase n’est pas aussi simpliste qu’elle en a l’air 🤓 . La feinte de tir est une arme précieuse à ajouter à ton arsenal. Mais si tu veux qu’elle soit efficace, il va falloir qu’elle ressemble comme deux gouttes d’eau à ton shoot ! C’est là que les choses se compliquent. 

Aujourd’hui dans La Balle Orange, on s’attaque à un des grands classiques dans l’arsenal de tout bon attaquant : la feinte de tir ! 

Pourquoi utiliser la feinte de tir ? 

Peu importe qu’ils soient petits ou grands, les défenseurs ont tous la même lubie : aller décrocher les ampoules du gymnase. 😌

Les entraineurs ont beau le rabâcher à longueur de saison, les défenseurs ne peuvent pas s’empêcher de courir à fond les gamelles vers le shooteur pour s’envoler dans les airs et monter au contre

La feinte de tir n’a qu’un objectif : mettre à profit cet instinct défensif. 

Avec une feinte de tir, tu vas éliminer ton défenseur et te retrouver facilement dans une position de tir avantageuse. 

La feinte de tir : mode d’emploi 

Maintenant que je t’ai expliqué le pourquoi, on va se pencher sur le comment, c’est quand même pour ça que je suis là. 

Voici la liste des différentes étapes à respecter pour effectuer une bonne feinte de tir : 

  • Adopte une position équilibrée et athlétique avec les genoux pliés 
  • Tu dois être face au panier avec les yeux sur la cible 
  • Lève le ballon vert ta tête tout en gardant tes genoux pliés.

Cette position présente un double avantage. Tu vas pouvoir tirer immédiatement si ton défenseur ne réagit pas ou alors te diriger vers le panier en dribble une fois que ta feinte réussit. 

Les erreurs à ne pas commettre 

Lorsque tu effectues une feinte de tir, il y a une règle d’or à respecter : garder les pieds immobiles et ne surtout pas effectuer un pas de recul. 

Nombreux sont les joueurs à faire ce pas de recul lors de la feinte de tir, du coup non content de s’éloigner du cercle, il risque de mettre le pied en touche notamment à zéro degré. 

N’oublies pas une feinte de tir n’est pas une feinte si elle ressemble à une feinte. En gros, tu vas devoir effectuer ta feinte à la même vitesse que ton tir normal. 

Trop de joueurs font leur feinte trop rapidement, si tu veux truquer et tromper ton adversaire, il faut faire ça bien ! 

Les feintes de tir ont souvent l’air grossières et mal coordonnées pendant les matchs et ça s’explique très bien.
Réfléchis à la dernière fois où tu as travaillé tes feintes pendant l’entrainement ? Alors ? Pas évident hein ? C’est bien tout le problème, on a rarement le temps de les bosser pendant l’entrainement et surtout à vitesse réelle.
La meilleure solution c’est donc d’intégrer ce travail de feinte directement dans les exercices de shoots avec défenseur. Plus elles deviendront naturelles, plus elles seront efficaces en match. 
Cet article fait partir d’un gros dossier sur comment se créer son propre shoot. Je t’invite à consulter mon premier sujet sur : L’art de se créer son propre shoot

Si tu souhaites soutenir le blog, n’hésite pas à t’abonner à la newsletter et à manger des carottes.