LE BLOG DES COACHS DE BASKET

Comment pratiquer un coaching positif pendant un match de basket ?

Connais-tu le commandement suprême de l’entraîneur pendant les matchs ? Encourager et soutenir les joueurs, c’est aussi simple que ça ! Enfin, dit comme cela, on dirait que c’est simple, mais est-ce vraiment le cas ? Garder le sourire et distribuer les compliments comme des bonbecs le jour d’Halloween, en voilà une belle ligne de conduite. En match, tu vas devoir prendre chaque point négatif et le transformer en situation d’apprentissage positive. 

Aujourd’hui, dans La Balle Orange, je vais t’apprendre comment pratiquer un coaching positif pendant un match de basket. Tu t’en sens capable ? Alors, laisse-toi embarquer dans cette nouvelle aventure. 

La victoire oui, mais pas à n’importe quel prix ! 

Il est évident que le basket est un sport de compétition, comme je te l’ai répété maintes et maintes fois dans ce blog, elle a son importance. Mais, elle ne doit pas prendre le pas sur le reste de tes préoccupations en tant qu’entraîneur. 

C’est souvent quand la compétition bat son plein et que le match en est à son dénouement, qu’on commence à perdre les pédales et à s’emporter.

Pourtant, c’est à ce moment-là que tu vas devoir activer le mode « pédagogue ». 

N’oublie pas ta tâche principale : enseigner à tes joueurs comment jouer au basket et surtout de transmettre les valeurs du sport. 

Garde le plaisir.  

Si ton équipe ne s’amuse pas et ne prend pas de plaisir quand elle est sur le terrain, on est tous perdants : les joueurs comme le coach. 

Même si les erreurs et les bourdes s’accumulent pendant la rencontre, garde le sourire et continue à être bienveillant avec tes ouailles. 

La meilleure arme dans ces cas-là : l’humour! Il n’y a pas mieux pour se défaire d’une situation compliquée et faire retomber la pression. 

Le plus important est de t’assurer que tes joueurs fournissent toujours l’effort nécessaire sur le terrain. Et pour cela, rien de tel que la récompense. Un petit mot d’encouragement ou une tape dans le dos seront toujours plus efficaces qu’une bonne grosse engueulade. Parole de scout! 

Mets ton équipe en position de réussite.   

La base de tout bon entraîneur, c’est de bien connaitre ses joueurs. 

Ça ne viendrait à l’idée de personne de demander au joueur le plus lent de l’équipe de défendre sur le meilleur attaquant adverse. 

Connaître les capacités de ses joueurs et les entraîner en conséquence, en voilà une bonne idée ! Tu n’es pas d’accord ? 

Donne-leur des objectifs réalisables en match afin qu’ils puissent tous s’accomplir et mesurer leur progrès. 

N’hésite pas à mettre au défi tes meilleurs éléments pour garder leur motivation intacte. 

Accorde de l’importance à toutes les actions positives même les plus infimes, c’est comme cela que tu développeras une culture de l’effort dans ton groupe. 

Pense à tes remplacements et suis le temps de jeu.   

Ahhh, les remplacements, tu as plutôt intérêt à ne pas te planter sur cet aspect-là. 

Il n’y a rien de pire à gérer qu’une mauvaise gestion du temps de jeu de tes joueurs. 

On est tous pareils, on a tendance à privilégier les meilleurs joueurs de l’équipe, mais il va falloir penser à ton banc également. 

Une des astuces à mettre en place, c’est de faire jouer tes meilleurs joueurs en début et en fin de mi-temps; c’est le meilleur moyen de rester compétitif pendant les matchs. 

Il peut être compliqué de correctement évaluer quand il faut remplacer un joueur. Ce n’est pas pour rien que les assistants existent: ils sont essentiels dans ce genre de situation. 

D’ailleurs si tu veux en savoir plus sur comment trouver un bon assistant, je te conseille mon article sur le sujet : Choisir ses assistants coachs, mode d’emploi . 

Il existe beaucoup d’autres moyens de pratiquer un coaching positif, cet article n’a pas pour vocation de tous te les présenter. Mais, une chose est sûre, l’esprit sportif doit prévaloir du début à la fin du match. Quel que soit le résultat du match, l’important c’est de rester positif et de présenter calmement les axes d’amélioration à ton groupe. Surtout, ne cible pas un joueur en particulier, cela n’apporte rien de bon. Par contre, ne sois pas avare en compliment, et en félicitations. On en a fini avec cet article sur le management positif en match, n’hésite pas à me faire part de tes réactions et de ton expérience dans les commentaires. 

Si tu souhaites profiter du dernier cahier du coach et faire le plein d’exercices sur l’attaque en équipe, je te conseille de t’inscrire à ligne médiane : la newsletter du blog. 

Prends soin de toi.
Jonas
.