LE BLOG DES COACHS DE BASKET

Comment survivre à tes premières séances d’entraînements ?

Te voilà maintenant face à une horde de mini-hooligans en short, qui courent , qui sautent et qui crient dans tous les sens. Ta mission : les amener à se concentrer sur le basket. Tu vas devoir survivre à cette première séance d’entraînement. Bienvenue dans ton baptême du feu.
Alors, comment capter leur attention et la maintenir pendant les 60 à 90 prochaines minutes ?
Et non, porter un costume de clown en jonglant avec 3 ballons de basket sur un tricycle n’est pas une option 🤡

Aujourd’hui dans La Balle Orange, je vais te donner quelques conseils pour survivre à tes premières séances d’entraînements pour les jeunes. Tu es prêt ?

Profession : Coach à tout faire

Pour diriger un entraînement tu vas devoir jouer plusieurs rôles, souvent en même temps. En plus d’être coach, tu es enseignant, thérapeute, assistant médical et maître de cérémonie.
Félicitations ! Tu es un être extraordinaire 😜
Comme tout bon maître de cérémonie, tu vas devoir assurer le spectacle, les enfants s’amuseront beaucoup plus de cette façon. 

N’oublie pas que tu fais face à la génération de la télécommande et du zapping, si tu veux maintenir leur attention intacte, il va falloir y mettre du tien et proposer des exercices variés.
Passer trop de temps sur un même exercice peut vite être contre productif. 

Si ta séance d’entraînement manque d’intérêt pendant même une seconde, tu vas vite être « next » 😅
Et voilà, c’était à prévoir, tu viens de perdre Laura, David et Simon. Leur esprit vagabonde bien loin du terrain de basket maintenant. 

Bon l’avantage, c’est qu’ils ne peuvent pas prendre la télécommande et te zapper.😉
Mais certains signes ne trompent pas, alors surveille bien les bâillements, les pieds qui trainent, ou les regards fuyants. Tu vas devoir maintenir un haut niveau d’attention, mais sois rassuré, il existe plusieurs méthodes pour y arriver. ⬇️

Ne prêche pas la bonne parole

Garde tes grands discours pour ton intronisation au panthéon des entraîneurs.😊
Avec les enfants, les maîtres mots sont action et participation

Pour chaque exercice, commence par réaliser une démonstration rapide, ensuite laisse faire les enfants et corrige-les au fur et à mesure.
La meilleure méthode d’apprentissage c’est de les laissez s’exercer. Si tu veux en savoir plus sur la préparation de tes exercices, tu peux aller lire mon article : Les quelques minutes qui feront la différence entre un bon et un mauvais entraînement

Les enfants mémorisent mieux dans l’action, alors n’oublie pas de faire participer tout le monde. Il peut arriver que ton exercice devienne une sacrée cacophonie, c’est normal, tes joueurs sont en phase d’apprentissage. 

N’hésite pas à les arrêter et à leur refaire une petite démonstration. Utilise l’humour, c’est ton meilleur allié pour détendre l’atmosphère et les faire rire. 

Invoque Socrate

Eh oui Socrate 😁 ce grand philosophe de la Grèce antique adorait enseigner en posant des questions. Pourquoi ne pas t’en inspirer auprès de tes joueurs ? Pose leurs une question.

Maintenant, qui peut me montrer la différence entre une passe avec rebond et une passe à hauteur de poitrine ? 

Trouve le gamin qui à compris et laisse lui faire une démonstration aux autres joueurs. 
C’est une bonne façon de dire à ton équipe : vous voyez c’est pas si difficile 😌
Le deuxième avantage, c’est que tu permets aux enfants de penser par eux-mêmes et de participer à leur apprentissage du basket. 

Même si tes joueurs sont déconcentrés au début, reste détendu. N’hésite pas à rire avec eux et à les accompagner dans leur démarche, tu verras la situation se débloquera d’elle-même. 
Si il bute sur un exercice, donne leurs quelques petits conseils par-ci par-là. Surtout, pas de grands discours. 
Pour finir, mon dernier conseil du jour:  considère chaque entrainement comme une pierre à ton édifice et non comme un projet à terminer. La saison est longue et l’important c’est que tes joueurs progressent.