LE BLOG DES COACHS DE BASKET

Jour de match, quel est le rôle du coach de basket ?

Je crois qu’en tant qu’entraîneur, on aime tous avoir un certain contrôle sur ce qui se passe sur un terrain. On planifie nos entraînements de façon à avoir la main mise sur l’organisation de la séance. D’ailleurs, pour peu que tu fasses correctement ton travail, les entraînements se passent plutôt bien. Plus tu seras organisé, plus tu auras le contrôle de ton groupe et de tes chers bambins. En match, ça devient une tout autre histoire. Ce n’est pas le chaos mais on peut vite s’en rapprocher pour peu que ton équipe effectue ces premiers pas dans la compétition. 

Allez, rassure-toi, je vais te donner un petit coup de pouce. 👍
Aujourd’hui, dans La Balle Orange, on s’attaque au rôle que tu vas devoir jouer les jours de match. Vogue la galère, nous voilà partis pour une nouvelle aventure. 

La grande différence entre les matchs et les entraînements.

Imagine-toi un peu le tableau : premier match de l’année pour tes jeunes pousses. Elles vont devoir intégrer un paquet de nouvelles choses : jouer avec les maillots de l’équipe, les arbitres, les adversaires et bien sûr papa et maman qui crient dans les tribunes. Ça peut vite virer au cauchemar😅. 

Je ne veux pas te saper le moral tout de suite mais il va falloir te faire à l’idée qu’en match, ton rôle va diminuer. Ce sont les enfants les acteurs de la partie, pas l’entraîneur. 

Alors autant te faire une raison tout de suite et prendre les choses dans le bon sens. 

On a tous vécu ce genre de situation plusieurs fois dans notre carrière d’entraîneur. 

Tu prends un temps mort, comme à ton habitude tu sors ta plaquette pour dessiner le système de jeu que tu travailles depuis des semaines à l’entraînement. Il est simple, efficace et tous tes joueurs le connaissent par coeur. 

Sauf qu’au moment de rentrer sur le terrain, tu ne sais pas vraiment pourquoi mais tes joueurs se mettent à jouer une bouillie de basket bien loin du système léché que tu as l’habitude de travailler. 
Je sais, c’est dur… Dans de tels moments, on a tendance à fermer les yeux et à marmonner dans sa barbe tout notre désarroi. 

AHHH quel métier ingrat que celui d’entraîneur 😅
Ne te décourage pas, il existe plusieurs méthodes pour faire face à ce genre de situations.

La patience est mère de toutes les vertus.  

Bon, première chose, mets toi à la place de tes joueurs. 

Réfléchis, comment te débrouillais-tu toi à 8 ans quand tu rentrais sur le terrain ? Quelque chose me dit que ce n’était pas glorieux non plus 😜

Au début, tu seras tenté, comme tout le monde, de gommer tous les petits défauts de ton équipe à chaque temps mort. Très mauvaise idée, à part te flanquer une migraine de tous les diables, tu ne vas pas réussir grand-chose d’autre. 

Arme-toi de patience, et concentre-toi sur une seule chose à la fois!
Il va falloir rabâcher, encore et encore. Tu vas devoir faire preuve d’imagination et de créativité pour trouver de nouvelles façons de dire la même chose. 

Mais, même si cette partie est tout sauf réjouissante, je peux te garantir qu’au bout de la 20e fois, ils vont commencer à assimiler ce que tu leur dis

De toute façon, tu ne pourras pas enfiler une tenue et allez jouer à la place de tes joueurs donc, autant te faire une raison. Tu le savais sûrement déjà, mais les sauts d’humeur ne font jamais bon ménage surtout avec une équipe de jeunes.

Souffrir en silence et rester positif  

Si tu dois souffrir, il va falloir souffrir en silence. C’est la dure loi du métier d’entraîneur. 

Tes joueurs seront beaucoup plus efficaces si tu réduis tes commentaires au minimum

Bien sûr, tu peux interagir avec ton groupe pendant le match mais mieux vaut rester positif dans tes interventions. Il en va de la réussite de ton groupe. 

Eh oui, ton travail consiste à être leur guide, pas leur manager. 
Il peut arriver de tomber sur des enfants un peu plus retors, qui vont vouloir tester ton autorité. 
C’est tout à fait normal, chaque joueur est différent. 

Surtout, ne t’emporte pas face à ce genre de comportement, la clé c’est de parler calmement, de façon positive et constructive. Tu dois gentiment leur montrer qu’il y a des limites à ne pas franchir. 

Dans la plupart des cas, tu pourras régler pacifiquement les problèmes et créer une véritable alchimie dans ton groupe. 

Le basket-ball est un sport qui expose le vrai caractère d’un joueur mais aussi celui de l’entraîneur. Les matchs peuvent devenir riches d’enseignement pour toi et pour ton groupe. Tes joueurs doivent comprendre que «  leur attitude peut être leur plus grande ennemie ou leur meilleure amie ».
Tout dépendra de la façon dont ils se comportent. 
Bon, et pour finir, il faut quand même que tu saches que tu n’es pas à l’abri que tes enfants se remettent à courir dans tous les sens comme des poulets sans tête. Et ce à n’importe quel moment de la saison.
Comme dirait l’autre : «  il faut bien que jeunesse se fasse » donc autant en rire, c’est la meilleure des réponses. Et puis les temps morts sont là pour ça, remettre tout ce petit monde en bon ordre de marche. 
Si tu souhaites soutenir le blog, n’hésite pas à t’abonner à la newsletter et aller faire un tour sur la chaîne YouTube de La Balle Orange.

Prend soin de toi.
Jonas
.