LE BLOG DES COACHS DE BASKET

La visualisation et les 5 sens du shooteur

Sais-tu vraiment ce qu’est la visualisation ? Véritable rêve éveillé ou méditation profonde ? La visualisation demande de gros efforts de concentration. Voir, sentir, entendre, toucher et même goûter l’action, la visualisation doit faire intervenir tes 5 sens. Pas de panique, nul besoin de champignons hallucinogènes ou d’incantation druidique pour y’arriver !

La Balle orange va t’accompagner dans ce merveilleux voyage de la visualisation et les 5 sens du shooteur. Prends une grande inspiration et mets-toi à l’aise, on est parti. 

La vue

On commence avec le plus simple, enfin en théorie.
À ton avis, qu’es-tu censé voir ? Allez, c’est pas bien compliqué à trouver… 

Représente-toi le shoot parfait. Largeur d’épaules, écartement des appuis ou encore trajectoire du ballon, repense aux basiques des fondamentaux du shoot. 
C’est fait?
Tu le vois maintenant?
Très bien! 😁

Maintenant, visualise le cercle, et plus précisément le centre du cercle. Imagine-toi le ballon rentré dans le centre de l’arceau et fouetter le filet : swishhhhhhh! 
Tu te souviens de ces petits carnets d’images quand on été petit où l’on faisait défiler les pages très rapidement pour faire bouger les personnages ? 
Ben là c’est pareil, quand tu visualises ton shoot, représente-toi une série de photo qui défile très vite avec toutes les composantes de ton shoot. C’est un peu comme se créer son propre film mental. 
Et devine quoi, si tu peux l’imaginer, tu peux le réaliser. Plutôt cool non?

Sentir 

Tu dois surement te dire, mais qu’est qu’il raconte celui-là encore ? Comment l’odorat va pouvoir m’aider à être un meilleur shooteur ? 

Je te rassure, moi aussi, au début, à part sentir l’odeur de transpiration des adversaires, je me demandais bien à quoi ce sens allez me servir. 

Tu connais l’effet madeleine de Proust ?
Non?
Mais si, je suis sûr que tu l’as déjà vécu! 

Tu sais bien quand une odeur bien distincte te rappelle ton enfance, comme les bons petits plats de mamie quand tu passais tes vacances à la campagne. 
Ben là, c’est un peu pareil, l’odorat va te permettre de rendre ta représentation du shoot plus réel. 
En gros tu vas visualiser en 3 dimensions. 
Imagine l’odeur si caractéristique du ballon, ou encore la présence d’un défenseur au moment du shoot. 
Quand tu seras bien entrainé à ce genre d’exercice, tu pourras même te payer le luxe de sentir l’odeur de la peur dans ses yeux au moment où tu déclenches ton shoot! Grisant, tu ne trouves pas? 

Le toucher 

Pas facile celui-là, mais tellement important. Il va falloir pousser ta représentation un peu plus loin encore. 
Je vais te demander de sentir le ballon dans tes mains, pense à la texture du cuir sur le bout de tes doigts, à la sensation de la couture du ballon au moment où il quitte ta main. 

Est-ce que tu es en train de réceptionner une balle pour un tir à 3 points, ou alors tu pars en dribble pour dépasser ton adversaire direct et enchaîner sur un shoot à mi-distance. 

Sens le sol sous tes pieds au moment de prendre ton impulsion et pense à la sensation au moment où tes appuis retombent sur le parquet. 
Tous les grands shooteurs ont un sens du toucher hors du commun.

L’ouïe

Bon, je crois que niveau image, notre petit film est en train de bien prendre forme. 
Mais il manque quand même encore un élément pour en faire un chef d’oeuvre. 
Si tu ne veux pas que ta visualisation ressemble à un film muet des années 30, tu as intérêt à y rajouter du son. 
Un match de basket, c’est avant tout une salle, une ambiance, la foule en délire qui encouragent les 2 équipes. N’oublie pas les sons plus discrets comme le crissement de tes baskets sur le parquet ou encore le bruit du « swishhh » quand le ballon traverse le filet. 

Ce sont ce genre de petits détails qui rendront ta représentation plus réaliste. 

Le goût

Qu’est ce que c’est que ça encore ?À part sentir le goût salé si caractéristique de la sueur, je ne vois pas trop à quoi ça va nous servir tout ça! 

Et le goût de la victoire tu y as pensé ? Oui je joue un peu sur les mots! Et alors ? 

N’est-ce pas l’aboutissement de tout joueur de basket ? Savourez le plaisir de rentrer son panier, goûter à quelque chose de grand pour lequel on fournit beaucoup d’efforts. 

Moi je pense que si, alors ne boude pas ton plaisir et reprends-en jusqu’à plus faim.

La visualisation c’est comme le reste, c’est une question d’entrainement et de pratique. 
Imagine tout dans le moindre détail. La visualisation est une question de préparation mentale positive. La préparation mentale est tout aussi importante que la préparation physique surtout les jours de matchs. Pense positif, voit positif, mange positif… enfin tu as compris quoi, reste positif si tu veux que ça marche. Si tu souhaites d’autres articles sur les méthodes pour devenir un meilleur shooteur, je te conseille cet article : Devenir un pro du shoot à mi-distance
Tu peux soutenir le blog en t’abonnant à la newsletter ou alors en t’abonnant à la page Facebook de La Balle Orange