LE BLOG DES COACHS DE BASKET

Les 4 piliers de ta philosophie d’équipe

Aujourd’hui on l’emploie à toutes les sauces, mais connais-tu vraiment ta philosophie d’équipe ?
Généralement, tu dois l’introduire  juste après avoir fixé les objectifs individuels de chacun de tes joueur.ses.

Quels sont les éléments qui la composent ? Comment la mettre en place ?🤔
Autant de questions que tous les coachs de la planète se posent.

Aujourd’hui dans La Balle Orange nous allons voir les 4 missions de ta philosophie d’équipe. C’est parti ! Je vais t’emmener au cœur de ta stratégie d’entraineur. 

Les 3 profils d’équipes 

La façon dont ton équipe aborde le jeu peut faire toute la différence. Souvent, on identifie trois types de profils : 

Le Profil A « La victoire à tout prix ». Ce type d’équipe se met beaucoup trop la pression. Les joueurs sont rarement au niveau de leur potentiel, la faute à un stress beaucoup trop important. 

Le Profil B « J’ai trop peur de perdre ». L’angoisse de la défaite est contre-productive, les joueur.ses vont se concentrer sur cette idée plutôt que d’essayer de donner le meilleur d’eux-mêmes. Là encore, ce genre d’attitude risque de brider le potentiel de tes joueur.ses. 

On arrive donc au dernier profil d’équipe, tu t’en doutes, c’est celui qui va nous intéresser ! Il s’appuie sur 4 principes essentiels pour ta philosophie d’équipe : 

  • Jouez Dur
  • Jouez intelligemment 
  • Jouez ensemble
  • Jouez en s’amusant 

Cette approche, est préférable et je vais te dire pourquoi. Elle permet à tous les joueurs de fournir l’effort maximal tout en leur permettant de profiter du plaisir de la compétition. Dans cette situation les joueurs ne ressentent pas la pression de gagner à tout prix, ni la peur de perdre. 

Ils essaient de donner le meilleur d’eux-mêmes et par conséquent jouent à la hauteur de leur potentiel ! 

#Pilier N° 1 : jouez dur

À ne surtout pas confondre avec « jouez les durs », ici l’objectif est que l’ensemble de ton équipe se donne à 100 %. Si tes joueur.ses ne donnent pas tous ce qu’ils ont, ils ne pourront pas exploiter la totalité de leur potentiel. 😌

Plus tu vas réussir à leur faire accepter ce niveau d’engagement, plus il sera facile pour toi de les faire progresser. 

#Pilier N° 2 : jouez intelligemment

Première chose à mettre en place, tes joueur.ses doivent comprendre quel est leur rôle au sein de l’équipe. 

Tu dois connaitre leur point fort et leur faiblesse pour correctement définir ce rôle. 

Ça coule de source, mais par exemple il ne te viendra pas à l’idée de demander à ton meilleur attaquant de se contenter de défendre sur le meilleur joueur adverse.
Tu vas devoir te concentrer sur les points forts de chacun pour leur déterminer un rôle. 

Ça coule de source, mais par exemple il ne te viendra pas à l’idée de demander à ton meilleur attaquant de se contenter de défendre sur le meilleur joueur adverse.
Tu vas devoir te concentrer sur les points forts de chacun pour leur déterminer un rôle. 

Ça coule de source, mais par exemple il ne te viendra pas à l’idée de demander à ton meilleur attaquant de se contenter de défendre sur le meilleur joueur adverse.
Tu vas devoir te concentrer sur les points forts de chacun pour leur déterminer un rôle. 

Si l’entraîneur et les joueur.ses ont une bonne compréhension des différents rôles et des personnes qui les remplissent, ton équipe sera sur la bonne voie pour jouer intelligemment. 

Le degré de structure que tu vas donner à ton groupe va dépendre
 à la fois de ta nature, mais aussi des éléments qui le composent. 

En règle général, avec des débutants tu auras tendance à beaucoup plus cadrés les choses. Plus tu feras face à des joueurs expérimentés plus tu pourras leur donner de libertés. 

Eh oui, je sais on a tous tendance à faire un peu l’inverse. 

#Pilier N° 3 : Jouez ensemble

Pour la faire courte, si tu veux que tes joueur.ses jouent ensemble, il doivent penser à leurs coéquipiers avant eux. Si ton meneur célèbre un panier de ton pivot comme si c’était lui qui avait marqué alors tu es dans la bonne voie

Si l’équipe vit bien, alors tous les membres du groupe aussi. 
Comme l’a dit Benjamin Franklin à ses collègues du congrès : 

«  Nous devons être solidaires, sinon nous serons surement séparés » 

Benjamin Franklin

C’est ça l’alchimie dont je te parle dans mon précédent article. Insuffle-là à tes joueurs et tu les verras jouer ensemble. 

#Pilier N° 4 : Jouer en s’amusant

Il faut toujours insister sur le fait que tes joueur.ses doivent s’amuser. Il faut leur rappeler que le basket-ball est un jeu et que la première raison de leur participation c’est le plaisir qu’ils vont éprouver à jouer. 

Du coup tu te doutes bien que ton équipe ne va prendre aucun plaisir si elle joue avec la peur au ventre ou si elle ne pense qu’à la victoire. 

À la manière d’un guide tu dois insuffler un état d’esprit bien particulier à tes ouailles : le basket-ball est simplement un jeu, il est supposé être amusant, et vous pouvez prendre du plaisir tout en jouant dur et intelligemment.

Pour conclure cet article, je dirais que le mieux pour transmettre ces valeurs, c’est de s’entrainer comme on joue en match. Si tu les habitues dés l’entrainement à jouer ensemble de façon intelligente et en donnant le meilleur d’eux-mêmes, il sera beaucoup plus facile pour eux de le reproduire en match. N’hésite pas à leur rabâcher cette petite pensée « Vous jouerez comme vous vous entrainez ». Ton objectif c’est que ton équipe puisse arriver en match assez relâché pour pouvoir exploiter tout son potentiel. 
Si tu souhaites soutenir le blog, je t’invite à t’abonner à la newsletter et aller faire un tour sur le compte Instagram.

À très bientôt, sur La Balle Orange